Chargement... Veuillez patienter...

Développement durable

Le PNRC partenaire
des trophées du développement durable
de la Haute Corse.
11 territoires de vie Version imprimable Suggérer par mail
 Les principaux projets en cours : Les pôles d’excellence rurale du Miel et du Cuscione, les associations  foncières pastorales, les projets des entreprises  avec le dispositif  « économie rurale », l’Opération grand site, la Charte forestière, la valorisation des sites archéologiques, l’extension du village  des tortues, les  sentiers patrimoniaux, la marque Parc, la signalétique des territoires, l’amélioration de l’habitat,  l’ « Opération territoire propre ». Le développement des territoires

Parmi les 5 missions que la loi de 1993 reconnaît aux Parcs figurent « la contribution au développement économique, social, culturel et à la qualité de la vie » et la «  contribution à l’aménagement du territoire ».

Le développement des territoires fragiles est un des projets fondateur du PNRC, depuis 35 il n’a cessé d’évoluer.

Aujourd’hui les  éco-développeurs généralistes et territorialisés ont remplacé les agents de développement des débuts. Ils  sont chargés d’une mission de détection, de facilitation et d’accompagnement de projets publics ou privés qui concernent essentiellement :
 
-les projets de développement d’activités économiques des entreprises rurales
-les projets concernant  l’habitat
-les projets des communes et des  intercommunalités
-les projets du Syndicat Mixte
Les « Produits Parcs » : la marque « Parc naturel régional » Rappel de ce qu’est la marque « Parc naturel régional » La marque “ Parc naturel régional (suivi du nom de chacun des Parcs) est une marque collective, protégée par dépôt à l’INPI, propriété de l’Etat qui en confère la gestion à chaque Parc. Elle est utilisée par le Parc pour identifier ses propres manifestations, productions et services. De plus, dans le cadre de ses missions telles que précisées dans le Code de l’environnement (article R 333-1), la Marque est un outil qui a également vocation à être utilisée sur des produits, des services réalisés par des tiers. La marque, un outil de valorisation économique du patrimoine au service de la mise en œuvre de la charte du Parc en traduisant des valeurs des Parcs En référence à la charte du Parc, la marque est utilisée comme vecteur d’un projet de territoire, traduisant les principes du développement durable. Elle décline donc les valeurs des Parcs selon des critères spécifiques en rapport avec des enjeux d’aménagement et de développement économique, social et culturel du territoire, de protection et de valorisation du patrimoine, et de pédagogie, d’accueil et d’information du public) : . Territoire : Contribution au développement du territoire et participation à la construction de son identité, . Environnement préservé et valorisé : Contribution aux enjeux de gestion de l’espace, préservation environnementale et intégration paysagère, . Dimension humaine : Développement maîtrisé par l’homme et contribution à des enjeux sociaux), La marque est à la fois un signe de reconnaissance de portée locale (animation du territoire et accompagnement des entreprises dans leur relation avec leur marché) La mise en œuvre d’une stratégie de développement territorial s’appuyant sur la richesse de son patrimoine passe par un soutien aux acteurs socio-économiques, faisant en sorte que ceux-ci tirent davantage partie de leur appartenance à ce territoire et à leur adhésion à la charte du Parc. La démarche engagée alors par le Parc et ses partenaires portera sur la structuration, la mise en relation et la valorisation des entreprises. Dans ce cadre, l’attribution de la marque à des produits, services et savoir-faire s’inscrit dans un objectif de création de plus-value partagée pour les entreprises et le territoire. Elle doit permettre d’optimiser les avantages liés aux efforts de différenciation d’une entreprise et au choix d’adhésion au projet du Parc. Dans un souci de dynamisation du tissu socio-économique, les actions conduites privilégieront des démarches interentreprises. La plus-value de la marque provient essentiellement de la garantie apportée au public par le Parc de la traduction des valeurs fortes des Parcs aux produits et services marqués. La marque se différencie des signes de qualité qui garantissent eux que le produit possède des caractéristiques préalablement fixées au sein d’un cahier des charges validé par les Pouvoirs Publics et contrôlé par un organisme certificateur (agréé et accrédité). … et aussi un outil partagé par les Parcs autour de ce qui les caractérise fondamentalement Chaque Parc s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale retenue par la Fédération des Parcs et formalisée par un règlement général d’utilisation de la marque et la charte graphique qui sont communs à l’ensemble des Parcs. Pour cela, le réseau s’est donné un lieu de mise en cohérence entre Parcs (la commission nationale de la marque) qui veille à l’adéquation des projets de marquage par rapport au Règlement général d’utilisation commun à toutes les marques de Parc et de gestion du cadre national de la marque. La marque est une démarche contractuelle dont la promesse doit être contrôlée La concession de sa marque par le Parc à un tiers se fait dans le cadre d’un contrat passé entre celui-ci et le bénéficiaire. Le contrat se traduira par la signature d’une convention d’utilisation personnalisée et d’une charte pour le produit ou le service. Il est convenu que les engagements des bénéficiaires fassent l’objet d’un suivi/évaluation/contrôle organisé par le Parc afin de garantir la promesse affichée.

Chaque territoire de vie est doté d’un éco-développeur
( voir rubriques et coordonnées ci-après)


Filasorma-Marsulinu

CALINZANA, GALERIA, MANSU

 dsc_4248.jpgfangu_et_embouchure033.jpgfangu_et_embouchure028.jpgfangu_21.jpg

  fangu_11.jpgfangu_16.jpgfangu_158.jpgfangu_177.jpg

Le secteur de Falasorma-Marsulinu se situe au nord de la façade maritime occidentale du PNRC. Il compte de nombreux atouts et participe à l’histoire des bergers de Corse.
La Vallée du Fangu est marquée par la diversité des biotopes liés à la variation altitudinale. Les milieux les plus remarquables bénéficient d’un statut de protection.

L’embouchure du fangu constitue un écosystème de fort intérêt patrimonial en raison d’une forêt alluviale unique en Corse (aulnaie). Le site, propriété du Conservatoire du Littoral, est géré, dans le cadre d’un plan de gestion, par la commune de Galeria assistée de l’AGENC. Il est identifié en « zone centrale » de la réserve de biosphère.

La Haute Vallée du Fangu comprend également la forêt communale soumise du Filasorma au patrimoine naturel et paysager diversifié (pin maritime, pin lariccio, mouflon, aigle royal, gypaète, présence supposée de la truite indigène).

Le torrent du Fangu est un des fleurons du patrimoine biologique paysager. La qualité de ses eaux est remarquable. Ses gorges creusées dans la rhyolite et ses aires naturelles de baignade engendrent une fréquentation estivale désordonnée. Sur la commune de Calinzana, la forêt domaniale de Bonifatu est un autre point fort patrimonial du secteur. Ce haut lieu de nature attire estivants et randonneurs (torrent de Figarella).

Les activités du secteur sont l’élevage, la pêche et le tourisme. Malheureusement, la fréquentation touristique engendre parfois plus de nuisances qu’un réel développement économique.


    * Randonnée-Tourisme Mise en place du GR20 à partir de Calinzana et création des refuges de Carozzu et d’Ortu di Piobbu
    * Réalisation du sentier Tra Mare e Monti entre Calinzana et Carghjese et des gîtes d’étape
    * Participation au projet du sentier de Caprunale, en partenariat avec l'ONF

    * Patrimoine Gestion de la Réserve de biosphère et animation du projet MAB en partenariat avec le comité de gestion associant communes, APEEM, ONF et PNRC
    * Gestion de la base logistique de la Réserve naturelle de Scandola
    * Zone de nature du Massif du Cintu

    * Animation Gestion et animation de la Casa Marina
    * Sensibilisation en milieu scolaire

    * Développement (en projet) Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouverts à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Eco-développeur: M.Michel ZANETACCI
SIVOM Deux Sevi,
20130 CARGHJESE
Tel: 04 95 26 40 15
Port: 06 86 80 04 44 Fax: 04 95 26 46 17

Caccia-Ghjunsani

ASCU, CASTIFAU, U MUSULEU, MOLTIFAU, OLMI E CAPPELLA, PIOGGIULA, PULASCA, VALLICA Englobant les deux vallées parallèles de l’Ascu et de la Tartaghjine, séparées par l’ensemble montagneux du Monte Padru, et intégrant également les Aiguilles de Pulasca, le secteur de Caccia-Ghjunsani est avant tout un lien par-delà les montagnes entre la large cuvette du Niolu et la Balagne côtière. 

dsc_5825.jpgdsc_5844.jpgdsc_5803.jpgdsc_5835.jpg

dsc_5818.jpg dsc_5869.jpgdsc_5820.jpgdsc_5838.jpg


Dans la piève de la Caccia, le paysage change en quelques instants, passant de la plaine aride de Castifau aux collines boisées de chênes verts séculaires de Moltifau et à l’ambiance montagnarde des Gorges de l’Ascu, alors que la Pulasca regarde, inquiète, l’enchevêtrement de ses aiguilles.

Le Ghjunsani, lui, est un pays discret, accessible uniquement par le haut grâce à deux cols routiers. Il est entouré de magnifiques montagnes qui forment des frontières naturelles offrant des paysages variés, dans lesquels la végétation va du maquis bas à genêts aux pins laricci de la Tartagine et du Melaja. L’occupation humaine y est discrète (Vallica), cachée sous les châtaigniers (Piòggiula), loin de tout (U Musuleu) ou dispersée dans la pente (Olmi e Cappella).

On remarque, au niveau du patrimoine bâti, les imposantes maisons familiales, les ponts à l’architecture admirable construits ou rénovés aux époques romaine, génoise, puis française, des chemins muletiers ayant conservé leur pavage d’antan et reliant les villages entre eux, des vestiges préhistoriques…

Randonnée-Tourisme
Gestion du GR 20 (sentier) et du refuge d'Ascu (été, hiver)

Ouverture des itinéraires Asco-Mausoléo et Asco-Moltifao
Ouverture de l'itinéraire Balagne-Plaine Orientale ( transversale Ile Rousse Corte)
Sentiers du patrimoine (réhabilitation de la voie romaine) (en projet)
Sentiers de pays du Ghjunsani
Patrimoine

Réalisation des deux tables d'orientation en lave émaillée à Castifao (site du couvent San Francescu) et à Pioggiola (col de Battaglia)

Dossier pour la réhabilitation de l'ancienne maison forestière de Tartagine en gîte d'étape (Olmi-Cappella, forêt de Tartagine)

Montage du dossier par François Arrighi, conservateur du PNRC, pour la réalisation d'une Réserve Naturelle sur le Haut-Asco.
Mise en place de la procédure " zone de nature " pour le Massif du Cintu
Rénovation de bergeries (8-10)
Sites Natura 2000 : site pilote d’Ascu, Moltifau (tourbières), Castifau (chiroptères), Vallica (genévriers)
Programme Life « Gypaète barbu » : deux sites de nourrissage sur la micro-région à Ascu et dans la forêt de Tartaghjine. Observations et suivi des pontes.
Programme scientifique Life Nature « concervation et extension des populations de mouflons corses en Corse.
Suivi de l’autour des palombes (commune de Castifau)
Animation
Développement et gestion du Village des tortues de Moltifau
Développement: projet d'extension du village des tortues en parc de vision des principaux mammifères de l'île ( Cerfs, Mouflons) 
Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Suivi de l'étude de développement touristique du SIVU de Caccia

Eco-développeur: Mlle Isabelle COLOMBANI
Village des tortues 20 218 MOLTIFAU
Tel: 04 95 47 85 03 Port: 06 71 66 43 69 mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Niolu

ALBERTACCE, CALACUCCIA, CASAMACCIULI, CORSCIA, LOZZI

 dsc_4248.jpgdsc_5950.jpgdsc_5953.jpgdsc_5960.jpg

dsc_5958.jpgdsc_5961.jpgdsc_6011.jpgdsc_6219.jpg

Situé dans la Haute Vallée du Golu et fermé par les plus hauts sommets (Monte Cintu, Paglia Orba, Capu Tafunatu …), le Niolu se pose comme une unité de vie montagnarde isolée mais parfaitement homogène. Par divers cols et passages, il est également en liaison avec les terres basses du littoral. Le contraste brutal des rocs arides, des forêts et des pelouses, rend cette région très particulière.

Composé de cinq communes, elles-mêmes éclatées en de nombreux hameaux, ce secteur se développe autour du lac artificiel du barrage de Calacuccia.

Le patrimoine bâti, sans être exceptionnel, est bien conservé. Il existe de nombreux ponts génois et de belles bergeries d’altitude. Les montagnes abritent une diversité biologique intéressante, notamment d’un point de vue faunistique : mouflons, rapaces, sittelles…

Malgré une implantation des Niolins dans toute la Corse, on peut noter leur attachement à leur région par le nombre de résidences secondaires que compte la région. Alors que la population n’atteint pas les 1000 habitants en hiver, l’été, elle est multipliée par quatre.

Territoire riche d’histoire et de traditions, le Niolu est marqué par une longue pratique agro-sylvo-pastorale et par A Santa di u Niolu, fête religieuse et foire traditionnelle très courue. Lieu fédérateur de tous les Niolins, le 8 septembre est l’occasion, à Casamacciuli, de promouvoir l’activité touristique et les productions agroalimentaires de la région.

Le Niolu, c’est aussi, le GR20 avec le Camputile et le lac de Ninu, le col de Verghju et les refuges de Tighjettu et de Ciottulu.

Randonnée-Tourisme
Gestion du GR 20 (sentier, refuges de Tighjettu et de Ciottulu di i Mori, Col de Verghju...)
Gestion du Mare a Mare Nord
Réhabilitation du sentier de la Scala di A Santa Regina
Montage du dossier et lancement du sentier de la transhumance de la Scala au Falasorma
Géstion des refuges de Tighjettu et de Ciottulu
Patrimoine
Mise en place de la procédure " zone de nature " pour les territoires concernés du Massif du Cintu et du Massif du Ritondu
Surveillance et information au lac de Ninu
Actions en faveur des populations de Mouflons et de Rapaces
Actions en faveur de la Sittelle
Restauration du moulin d’Albertacce
Opération Programmée de l’Amélioration de l’Habitat
Animation
Intervention en milieu scolaire
Participation et implication dans l’organisation da la Santa di u Niolu
Gestion du musée archéologique du Niolu à Albertacce
Développement (en projet)
Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouverts à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.

Eco-développeur: M. Hervé CORTEGGIANI
Ancien groupe scolaire
20 224 Albertacce
Port: 06 71 66 66 39

mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Castagniccia

CAMPANA, CARCHETU-BRUSTICU, CARPINETU, CASABIANCA, CASALTA, CROCE, FELCE, FICAGHJA, GHJUCATOGHJU, MATRA, MOITA, A MONACCIA D'OREZZA, NUCARIU, NOVALE D'ALISGIANI, L’ ORTALE, A PARATA, I PERELLI D'ALISGIANI, PERU-CASEVECHJE, U PIANELLU, U PIANU, I PIAZZALI D'ALISGIANI, E PIAZZOLE D'OREZZA, PED'OREZZA, PEDICROCE, U PEDIPARTINU, U PETRICAGHJU, PIUPETA, U POGHJU MARINACCIU, A PORTA D’AMPUGNANI, PULVEROSU, PORRI, U PRUNU, U QUERCITELLU, RAPAGHJU, SAN DAMIANU, SAN GAVINU D'AMPUGNANI, SCATA, U SILVARECCIU, A STAZZONA, TARANU, E VALLE D'ALISGIANI, E VALLE D'OREZZA, A VERDESE, ZUANI. Terre du châtaignier, longtemps considérée comme une des régions les plus riches et les plus peuplées de Corse, la Castagniccia a conservé un patrimoine bâti et des paysages d'une exceptionnelle qualité. 

campodonico.jpg

casabianca_3.jpgcouvent_dorezza_1.jpgcouvent_dorezza_4.jpgcouvent_st_antoine_5.jpgcouvent_st_antoine_15.jpgdsc_1929.jpg eau_dorezza_6.jpgla_porta_4.jpgla_porta_13.jpg

Une densité de villages rarement égalée et la culture intensive du châtaignier ont façonné un territoire où les activités humaines et la mobilisation des acteurs locaux sont autant de signes de la résistance du déclin.

C'est à l'époque génoise que la région devient la terre du châtaignier. Ce passé prospère est toujours visible dans les hautes demeures et les grands édifices baroques aux murs et toitures de schiste.

L'immense verger de châtaigniers retourné à l'état de forêt, conserve cependant des îlots d'activité où une trentaine de producteurs fournissent une farine de qualité.

Plusieurs signes d'une vitalité retrouvée sont apparus ces dernières années. Au premier rang desquels il faut relever la création de nouvelles écoles mais également l'arrêt de l'érosion démographique, le développement du tourisme vert, les sentiers de randonnée, la création de gîtes ruraux, le redémarrage de la production d'eau d'Orezza et la restauration du patrimoine.

Randonnée-Tourisme
Gestion du sentier " Mare a Mare Nord "
Gestion des sentiers de pays (dans la chataîgneraie et à travers les hameaux)
Création de boucles de randonnées de découverte
Installation d’une signalétique pour la randonnée et les commerçants
Patrimoine
Mise en oeuvre de la zone prioritaire d'actions et de gestion paysagère
Conseil architectural auprès des Maires
Inventaire et suivi du patrimoine artistique
Réalisation, gestion et valorisation de la Casa Paoletti de Nucariu . Valorisation de la cascade de Carchetu
Animation
Contribution aux foires rurales
Education à l’environnement dans les écoles
Mise en place d’activités extra scolaires
Développement
Contribution, avec les organisations professionnelles, à la politique de renouveau de la châtaigneraie
Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Mise en place des Relais Information Service
Eco-développeur:
M. Pascal Rinaldi
Casa Paoletti 20229 Nocario
Tel/Fax: 04 95 39 27 37
Port: 06 78 53 07 03
@mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Centru

ALANDU, ALZI, BUSTANICU, CARTICASI, CASANOVA, U CASTELLÀ DI MERCURIU, CORTI, U FAVALELLU, LANU, A MAZZOLE, E MURACCIOLE, NUCETA, U POGHJU DI VENACU, A RIVENTOSA, SANTA LUCIA DI MERCURIU, SANT’ANDRIA DI BOZIU, SAN PETRU DI VENACU, SERMANU, SUVERIA, TRALONCA, VENACU, VIVARIU.

 dsc_0636.jpgdsc_5731.jpgdsc_5785.jpgdsc_5708.jpg

alandu_5747.jpgdsc_5776.jpgdsc_5738.jpgdsc_5725.jpg

U Centru di Corsica, cœur géographique du Parc, est considéré comme « un bassin de vie » au sens socio-économique du terme. Véritable carrefour régional, il totalise plus de 8500 habitants, soit près de 33 % de la population du Parc.
Corti, cité historique et universitaire, à la confluence des vallées encaissées des rivières du Tavignanu, de la Restonica, de l’Orta et de l’ancien massif granitique de l’ouest jusqu’à la chaîne alpine schisteuse de l’est, est un verrou naturel entre l’En-deçà et l’Au-delà des monts. Adossées au versant oriental de la dorsale Corse et entourées par une chaîne montagneuse (Monte Renosu, Monte d’Oru, Monte Ritondu et Monte Cardu), les micro régions du Curtinese et du Venachese forment un important cirque tourné vers l’est, tandis que le Boziu-Mercuriu est un massif découpé par de hautes collines dénudées et recouvertes d’une végétation basse et sèche.

U Centru di corsica où la Corse a fondé ses racines, sa mémoire, ses savoir-faire populaires, son patrimoine d’une vie passé riche et souvent difficile, tend à devenir le socle d’un développement social et économique nouveau. Mais c’est dans les montagnes que l’âme corse, au rythme de la transhumance et du pastoralisme, s’est perpétuée dans l’espace, le silence et la pureté.


Randonnée-Tourisme Gestion de la maison d'information du Parc à Corti Gestion du GR 20 (sentier, refuges de Pietra Piana et de l'Onda) Gestion du Mare a Mare Nord et du refuge de la Sega Création d'un point accueil et d'un camping à Vizzavona (en projet)

Patrimoine Réalisation et gestion du verger conservatoire de Corti Mise en place des zones de nature du Massif du Ritondu et du Massif du Renosu Réintroduction du mouflon Mise en place de la zone prioritaire d'actions de gestion paysagère dans la vallée de la Restonica Réhabilitation des chapelles et des fresques du Boziu Rénovation de bergeries (20-30)
 Gestion des lacs de Melu et Capitellu Restauration du moulin de A Riventosa Création de la Casa Pastureccia à A Riventosa Animation Valorisation et gestion de la " Casa di a Natura " de Vizzavona, centre d'initiation à l'Environnement forestier et montagnard Animation en milieu scolaire et participation aux foires et manifestations rurales Réalisation et gestion de la clinique pour les rapaces de Corti Amélioration de l'implantation physique du Parc sur Corti/A Riventosa Photothèque en cours d'informatisation

Développement Soutien à la création de la structure de pilotage des actions de développement et d'aménagement du territoire du secteur Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique (en projet).
Eco-développeur: Corte et Boziu Isabelle colombani
Port: 06 71 66 43 69

@mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Eco-développeur: Corte et Venacais Hervé Corteggiani
Port: 06 71 66 66 39
@mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Fium'Orbu

CHISÀ, GHISONI, L’ISULACCIU DI FIUM’ORBU, U LUGU DI NAZZA, SAN GAVINU DI FIUM’ORBU, A SARRA DI FIUM’ORBU, U SULAGHJU, U POGHJU DI NAZZA, I PRUNELLI DI FIUM’ORBU, SARI DI SULINZARA.Le secteur du Fium’Orbu s’étend, dans l’en deçà des monts, de la ligne de partage des eaux jusqu’à la mer. Il est délimité à l’ouest et au sud par un relief de type montagnard et dispose d’une façade maritime à l’est. Au nord, il est soumis à l’attraction des plaines de la Costa Serena et, plus loin, de la Marana.

dsc_6226.jpgdsc_6248.jpgdsc_6346.jpgdsc_6242.jpgdsc_6256.jpgdsc_6259.jpg dsc_6229.jpgdsc_6240.jpgdsc_6246.jpgdsc_6325.jpgdsc_6286.jpgdsc_6320.jpg

Dans sa partie basse, le Fium’Orbu-Ghisoni est caractérisé par la plaine alluvionnaire, avec des zones humides et des étangs littoraux. En remontant, on trouve des formations schisteuses qui couvrent le socle cristallin, avant d’atteindre la zone granitique de montagne.

La forêt est très présente sur la zone montagneuse. Les forêts domaniales de Marmano et du Fium’Orbu sont dominées par le pin maritime, le pin lariccio et le hêtre ; tandis que les forêts d’Isulacciu di Fium’Orbu, d’U Sulaghju, de Chisà et de Sari sont, quant à elles, dominées par le chêne et le haut maquis.

L’eau est la grande richesse de ce territoire. On recense des étangs littoraux (Palo, Gradugine, marais de Canna), des cours d’eau (U Fium’Orbu, U Sulaghju, U Travu et A Sulinzara), des réserves artificielles et hydro-éléctriques (barrage de Sampolu et de Trevadina), des sources thermales (Acquacitosa, Petrapola, Travu (non captée) et la mer.

L’absence de feux a favorisé le développement d’une végétation arborescente composée en alternance de maquis et de forêt. Cette particularité donne au paysage de l’intérieur une grande beauté.

Le secteur dispose aussi d’un patrimoine historique et archéologique de grand intérêt (vestiges romains) et abonde de ressources naturelles : eaux, pins maritimes, pins laricci, chênes verts, chênes lièges, châtaigniers. Dans sa partie basse, le Fium’Orbu-Ghisoni est caractérisé par la plaine alluvionnaire, avec des zones humides et des étangs littoraux. En remontant, on trouve des formations schisteuses qui couvrent le socle cristallin, avant d’atteindre la zone granitique de montagne.

La forêt est très présente sur la zone montagneuse. Les forêts domaniales de Marmano et du Fium’Orbu sont dominées par le pin maritime, le pin lariccio et le hêtre ; tandis que les forêts d’Isulacciu di Fium’Orbu, d’U Sulaghju, de Chisà et de Sari sont, quant à elles, dominées par le chêne et le haut maquis.

L’eau est la grande richesse de ce territoire. On recense des étangs littoraux (Palo, Gradugine, marais de Canna), des cours d’eau (U Fium’Orbu, U Sulaghju, U Travu et A Sulinzara), des réserves artificielles et hydro-éléctriques (barrage de Sampolu et de Trevadina), des sources thermales (Acquacitosa, Petrapola, Travu (non captée) et la mer.

L’absence de feux a favorisé le développement d’une végétation arborescente composée en alternance de maquis et de forêt. Cette particularité donne au paysage de l’intérieur une grande beauté.

Le secteur dispose aussi d’un patrimoine historique et archéologique de grand intérêt (vestiges romains) et abonde de ressources naturelles : eaux, pins maritimes, pins laricci, chênes verts, chênes lièges, châtaigniers.


Randonnée-Tourisme
Promotion et gestion du sentier Mare a Mare Centre
Gestion du GR 20 (sentier, refuges de Capanelle et de Prati)
Etude du sentier Sulinzara-Ghisoni
Patrimoine
Zone de nature du Rinosu
Gestion des enclos de cerfs d'Ania et de Casabianda
Organisation des relâchers de cerfs
Suivi de la gestion des zones humides littorales
Mise en place d'une zone prioritaire d'actions de gestion paysagère (façade maritime)
Soutien de l'inventaire du petit patrimoine
Rénovation de bergeries de montagne
Animation
Intervention dans les structures touristiques du secteur (plaine)
Education à l'environnement en milieu scolaire
Organisation de rallyes nature
Développement
Aide à la structuration des propriétaires forestiers (chêne liège, châtaignier)
Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouverts à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Création d'un pôle de développement durable
Pauline PERALDI
Bâtiment adminisratif de Morta
20 243 I PRUNELLI DI FIUM’ORBU
Tél: 04.95.57.83.42
Port: 06 71 66 48 54
Fax: 04.95.56.24.69
@mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

AltaRocca

ALTAGHJÈ, AUDDÈ, CARBINI, CARGHJACA, CONCA, FOCI BILZESE, LIVIA, LARETU DI TALLÀ, MELA DI TALLÀ, ULMICCIA, PURTI VECHJU, QUENZA, SAN GAVINU DI CARBINI, SANTA LUCIA DI TALLÀ, A SARRA DI SCUPAMENA, SURBUDDÀ, ZIRUBIA, ZONZA, ZOZA.

aullene_corse_du_sud.jpgaullne_4.jpgbavella_2.jpgbavella_7.jpg

trou_de_la_bombe_4.jpgste_lucie_de_tallano_4.jpgzonza_1.jpgeglise_san_gavino.jpg

Situé au cœur de la Corse du sud, l’Alta Rocca s’étend sur une superficie de près de 500 km². Limité au Nord-Ouest par la chaîne d’Istria, au Nord-Est par l’Alcudina et au sud-est par l’Omu di Cagna, il englobe les Hautes Vallées du Rizzanese, du Fiumicicoli, de l’Ortolo et les Massifs de Bavedda et d’U Spidale.

L’ouest du secteur offre un paysage marqué essentiellement par des futaies et des taillis de chênes verts. La Vallée du Rizzanese est plus diversifiée (mélange d’oliveraies et de feuillus).

L’est est façonné par les pins maritimes de plus en plus denses en montant vers les escarpements rocheux omniprésents dans les parties hautes. Le massif de Bavedda est un monde minéral de structures et de formes complexes : il est le plus beau jardin d’aiguilles de la Corse.

L’eau jaillit de partout, du Rizzanese, principale rivière, mais également des chutes, comme « Piscia di Gallu » et des pozzines. L’homme, suivant l’exemple de la nature, a érigé des merveilles. La beauté sévère des villages groupés, tout de granit construits, dispute la vedette aux nombreux sites archéologiques et aux vestiges moyenâgeux tels le couvent de Tallà, l’église de Carbini ou la chapelle de Quenza. Le petit patrimoine non classé (fours, moulins…) témoigne de l’intense activité artisanale qui régnait ici il y a encore peu de temps.

Malgré une baisse sensible de la population, de nombreuses communes montrent une volonté nouvelle. La proximité de Porti-Vechju, considérée comme l’une des villes les plus dynamiques de Corse, la richesse et la diversité de son patrimoine sont les atouts majeurs de la renaissance de l’Alta Rocca.

Randonnée-Tourisme
Gestion de la maison d'information de Zonza
Gestion du GR 20 (sentier, refuges d'Asinau et de Paliri)
Promotion et gestion du sentier Mare a Mare Sud
Lancement de ski de fond
Patrimoine
Création de la " zone de nature " du massif de l'Incudine et des Aiguilles de Bavedda
Gestion de l'enclos à cerfs de Quenza. Organisation des relâchers
Action en faveur des rapaces et des mouflons
Mise en place d'une zone prioritaire d'actions de gestion paysagère sur le plateau du Cuscionu
Valorisation des produits agricoles
Rénovation de bergeries
Rénovation du moulin de Chiaspola
Animation
Participation aux manifestations rurales
Aménagement et gestion des sites archéologiques de Pianu di Livia
Développement
Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Eco-développeur: Mlle Santa MINCHELLI
Mairie
20 170 LIVIA
Tel: 04 95 78 42 03
Fax: 04 95 78 00 03
Port: 06 85 46 59 45
@mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Taravu - Bastelica

BASTELICA, CIAMANNACCIA, CURRÀ, CUZZÀ, FURCIOLU, FRASSETU, I BAGNI DI VUTERA, PALLECA, SAMPOLU, TASSU, ZEVACU, ZICAVULe secteur Taravu - Bastelica est situé en Corse du Sud, à l'est d'Aiacciu. Le versant Taravu est dominé par l'Alcudina (2163 m) et le plateau du Cuscionu qui constituent un véritable château d'eau pour la Corse du sud. A l'ouest, le massif du Renosu (2357 m) et le plateau d'Ese surplombent Bastelica, village natal de Sampiero Corsu.

Le couvert végétal est dense et varié (forêt de pins laricci de Verde, hêtraie du Cuscionu). Plus proche des villages, les châtaigneraies et les chênaies ont favorisé le maintien de productions agroalimentaires réputées, notamment dans la charcuterie artisanale. Quelques producteurs se regroupent pour le maintien et la commercialisation de produits authentiques (offre de tourisme intégré et charte de qualité). D'autres productions de qualité sont disponibles sur le secteur : miel, confitures, apéritifs de myrte, marrons glacés, u fitonu et les pommes, farine de châtaignes, fromages. L'artisanat d'art est également présent, mais c'est l'agriculture qui représente l'activité principale du secteur à travers un élevage de type extensif (porcin, ovin et caprin).

Outre les randonnées pédestres et équestres (Mare a Mare Centre, GR20, sentiers de pays), le secteur accueille de nombreux adeptes de canoë-kayak et de cyclotourisme. Les sites de ski alpin et de fond méritent d'être valorisés. La gestion raisonnée des deux plateaux (Ese et Cuscionu) constitue un enjeu patrimonial et économique.

La qualité de l'accueil est aussi un atout du secteur (gîtes, fermes auberges, hôtels, randonnées organisées...).

Le patrimoine historique de Bastelica est une chance pour la haute Vallée du Prunelli et la relance attendue du thermalisme aux Bagni di Vutera pourrait dynamiser le versant Taravu.

Enfin, la prise de conscience collective oriente les acteurs locaux vers une politique de protection et de valorisation de l'espace accrue (dépollution des cours d'eau, gestion des déchets, réhabilitation des sites pollués, mise en place du tri sélectif). Les écoliers du secteur sont sensibles et attentifs à cet enjeu, notre devoir est de les accompagner.


    * Tourisme-Randonnée Mare a Mare Centre (sentiers)
    * GR 20 (sentiers et refuges)
    * Réalisation du sentier de l'eau
    * Etude des possibilités d' activités touristiques estivales au Val d'Ese
    * Gîtes d’étapes et gîtes ruraux

    * Patrimoine " Zones de nature " du massif du Renosu et du plateau du Cuscionu
    * Rénovation de bergeries
    * Restauration de moulins
    * Participations aux manifestations rurales

    * Animation Education à l’environnement (écoles)
    * Participation aux manifestations grand public

    * Développement Aide à la mise en place de parcours de pêche
    * Coopérative charcutière (SIVOM)
    * Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouverts à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Eco-développeur : Dominique Farellacci
2 rue major lambroschini 20184 Ajaccio
Tel: 04 95 51 79 23

Gravona

AUCCIA, BUCUGNÀ, CARBUCCIA, TAVERA, VERUSitué au nord-est d’Aiacciu, le secteur de la Haute Vallée de la Gravona est traversé d’est en ouest par l’axe routier Aiacciu-Bastia (RN 193) et par la ligne de chemin de fer de la Corse.

dsc_3346.jpgdsc_3347.jpgdsc_3349.jpgdsc_3397.jpgdsc_3392.jpg

dsc_3398.jpgdsc_3351.jpgdsc_3400.jpgdsc_3402.jpg

dsc_3404.jpgdsc_3409.jpgdsc_3413.jpgdsc_3417.jpg 
Le couvert végétal est composé de maquis, de chênes verts, de châtaigniers, d’oliviers, de massifs forestiers résineux (Veru et Bucugnà), de secteurs à caractère granitique (Monte d’Oru, Rinosu…).
La Gravona, qui prend sa source sur le territoire, constitue avec ses affluents, le réseau essentiel du secteur. Elle permet de nombreuses activités : pêche, canoë kayak…

Une agriculture de montagne où prédomine l’élevage des porcins, des bovins, des caprins s’est engagée dans une démarche de qualité. Depuis 20 ans, Bucugnà accueille A Fiera di a Castagna. Pendant 3 jours, le village vit au rythme de cette foire qui attire des visiteurs venus de toute l’île, et parfois même du continent.

La « Nuit du Conte » à Veru, éclaté sur les villages environnants, apporte une dimension culturelle forte où l’imaginaire donne toute sa valeur au passé et à l’avenir.
La foire du Couteau à Carbuccia se développe au sein d’une démarche valorisant la qualité.

Enfin, le tout nouveau réseau de promenades et de petites randonnées offre une découverte appréciée de la nature, de la culture et de l’histoire.

 



    * Randonnée-Tourisme Soutien à la politique d'étude du réseau de sentiers.
    * Secteur pilote pour le projet de signalétique charte PNRC.

    * Patrimoine Mise en oeuvre des zones de nature du Massif du Rinosu et du Massif du Ritondu.
    * Rénovation de bergeries.
    * Restauration du moulin de Bucugnà

    * Animation Education à l'environnement en milieu scolaire
    * Participation aux manifestations rurales

    * Développement Accompagnement de la Communauté de Communes pour la conception de son programme de développement de la Randonnée.
    * Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Communauté de communes de la GRAVONA
20133 CARBUCCIA
Tél: 04 95 52 84 59

Comité de développement de la Gravona
Tel: 04 95 25 85 50
Fax: 04 95 25 87 22

Eco-développeur:
Jean François Andreozzi
Port: 06 88 87 01 12
@mail: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Cruzinu-Dui Sorru

 AZANA, BALOGNA, GUAGNU, LETIA, ORTU, PASTRICCIOLA, U PIGHJOLU, RENNU, REZA, A SOCCIA.

 dsc_3428.jpgdsc_3459.jpgdsc_3552.jpgdsc_3519.jpg

dsc_3485.jpgdsc_3503.jpgdsc_3531.jpgdsc_3491.jpg

Le secteur opérationnel du Cruzinu-Dui Sorru est situé au nord-est d’Aiacciu. Ses villages se situent dans la zone intermédiaire, transition entre le littoral et la montagne.

Le réseau hydrographique est riche et important. Les cours d’eau, aux régimes variables, sont caractérisés par leur fort pouvoir épurateur qui assure une bonne qualité des eaux.

Les vallées qui en résultent constituent des sites privilégiés pour l’implantation de l’homme et pour le développement d’activités agro-sylvo-pastorales.

Le couvert végétal et les écosystèmes sont caractéristiques des étages méditerranéens et supra méditerranéens (maquis, yeuseraies…). Les forêts de pins ont un taux de boisement supérieur à la moyenne nationale. Elles constituent un véritable bouclier contre l’érosion des sols.

Ces deux vallées sont fermées en amont par la ligne de partage des eaux qui traverse la Corse du nord-ouest au sud-est, allant du Massif du Monte d’Oru pour le Cruzinu jusqu’au Monte Tozzu pour le Liamone, avec une altitude moyenne au dessus de 2000 mètres. L’ouverture des deux vallées se fait sur le golfe de Savone.

La géologie contrastée de ce secteur a donné naissance à un relief très compartimenté et diversifié. Le point culminant est le Monte Ritondu (2622 m) qui fait partie de la chaîne hercynienne. C’est la zone la plus élevée de Corse et elle est constituée de roches plutoniques (granite, diorite…). C’est dans ce cadre montagneux que se trouve le lac de Crena, seul lac glacier boisé de Corse.

Les sites historiques couvrent toutes les époques du néolithique au second empire (Station thermale d’I Bagni) en passant par le moyen-âge avec l’implantation des De Leca.



    * Randonnée-Tourisme Développement des circuits de randonnée équestre et pédeste
    * Aménagement et gestion du sentier Mare a Mare Nord
    * Aménagement et gestion du refuge de Manganu
    * Création de gîtes d’étape

    * Patrimoine Réintroduction du mouflon
    * Zone de nature du Ritondu
    * Gestion du lac de Crena
    * Restauration d’A Coccia
    * Rénovation de bergeries
    * Restauration du moulin de A Soccia
    * Inventaire patrimonial en cours

    * Animation Soutien au milieu associatif
    * Participation aux manifestations rurales

    * Développement Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
    * Résorption des points noirs paysagers
Eco-développeur: Jean François ANDREOZZI

Mairie 20160 LETIA
Tél : 06 88 87 01 12
Fax : 04 95 21 88 17

Dui Sevi

CARGHJESE, CRISTINACCE, EVISA, MARIGNANA, OSANI, OTA, A SARRERA.La Corse est une montagne dans la mer ». C’est dans le secteur des Dui Sevi que cette image se vérifie le mieux.

dsc_0714.jpgdsc_0314.jpgdsc_0775.jpgdsc_5041.jpg

 dsc_0703.jpgdsc_5098.jpgdsc_0127.jpgdsc_5075.jpg

Situé sur la côte occidentale, au nord du département de Corse du Sud, à égale distance d’Aiacciu, Corti et Calvi, il est doté de sites exceptionnels tels que le golfe de Portu - Ghjirulatu, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, et la Réserve Naturelle de Scandola sur la façade maritime occidentale du PNRC.

Mais aussi les plages de sable fin, les criques, les promontoires, les tours, les forêts de pins laricci d’Aitone et de Lonca, la châtaigneraie sur le Haut Canton, et plus bas, les oliviers.

Sa côte, de Carghjese à Scandola, abrite une faune et une flore remarquable : balbuzards pêcheurs, faucons pèlerins...

Son milieu marin est demeuré riche (mérou, corail) et protégé (Scandola).

Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, l’activité traditionnelle de la micro région était l’agriculture. Cette activité a cédé progressivement le pas aux activités économiques du bord de mer avec la mise en valeur du littoral et le développement du tourisme. Toutefois, l’agriculture et la pêche demeurent présents. Le bâti se caractérise par un habitat ancien, groupé le plus souvent autour des églises, des places, des fontaines ou des chapelles. Sur le littoral, c’est un habitat de construction récente. À côté de cela, il existe un bâti plus sommaire (murets, clôtures, bergeries) qui atteste d’une activité agricole encore présente.


    * Randonnée-Tourisme Suivi de la gestion du Paesolu d'Aitone
    * Sentier Mare e Monti

    * Patrimoine Gestion de la Réserve naturelle de Scandola
    * Gestion du Capu Rossu (propriété du Département)
    * Entretien des tours d'Elbu, Turghio, Gargalu
    * Zone de nature du Massif du Cintu
    * Mise en place d'une zone prioritaire d'actions et de gestion paysagère

    * Animation Maisons d'information du Paesolu d'Aitone
    * Participation aux manifestations rurales
    * Sensibilisation en milieu scolaire

    * Développement Aide à la mise en place d'une organisation et d'un lieu d'information, d'accueil, d'échanges, ouvert à tous les partenaires du développement et bénéficiant des moyens modernes d'informatique et de télématique.
Eco-développeur: M. Michel ZANETTACCI
            20130 CARGHJESE
            Tel: 04 95 26 40 15
            Port: 06 86 80 04 44
            Fax: 04 95 26 46 17

 

RÉSERVATIONS REFUGES

Pour accéder à la centrale de réservation,
il est conseillé d'utiliser les navigateurs 
suivants :
Google chrome, Mozilla Firefox,
 Opéra, Internet Explorer 9.0

Les dates de vos réservations sont modifiables
 en fonction des disponibilités.

VTT

Venez découvrir le 1er site
VTT labellisé Fédération
Française de Cyclisme en Corse :

"Site VTT-FFC n°216
Castagniccia Mare e Monti 
"

Un cerf pour deux îles

One deer, two islands. Venez découvrir le site officiel d'un programme LIFE intitulé "un cerf, deux iles": la conservation de Red Deer Cervus Elaphus Corsicanus en Sardaigne et en Corse.

 

Tous droits réservés : Parcù di Corsica 2009 - Parc naturel régional de Corse.